dimanche 31 mars 2013

Cloud Atlas [Film]

Cloud Atlas



Réalisateurs : Andy Wachwsky, Lana Wachwsky et Tom Tykwer
Titre original : Cloud Atlas
Tiré du livreCartographie des nuages (Cloud Atlas) de David Mitchell
Sortie ciné : 13 Mars 2013
Sortie DVD : 13 Juillet 2013
Public : jeune adulte
Remarque : Si vous allez voir ce film, aussi long soit-il ne partez pas avant le début du générique ;]

Résumé :
"À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié."

_____________________

"- Vous n'êtes qu'une minuscule goutte de pluie  au milieu d'un océan sans limites.
- Mais qu'est-ce qu'un océan, sinon une multitude de gouttes de pluie ?"
Deux minutes. C'est à peu près le temps au début du film où l'on est dérouté par l'ampleur de l'intrigue. Et puis sans prévenir l'histoire, les histoires nous embarquent avec force, n'arrêtant pas un seul instant, jonglant d'un siècle à l'autre. Dès les premières secondes, une sorte de sentiment de compte à rebours nous étreins. On guette l'avancée de chaque personnage parallèlement, les actes des uns influant sur les autres dans une gigantesque cascade qui n'en finis jamais vraiment.

Les - : L'aspect parfois un peu sf datée que peut prendre le tout
La simplicité de certaines histoires
Des récits inégaux et parfois un peu décalés

Les + : Les liens créés entre les histoires
Un assemblage dynamique qui ne laisse pas un instant d'ennui malgré la durée, ponctué de plans particulièrement marquants
L'humour de certaines situations, la tragédies d'autres. En bref, un maelström de sensations servant des réflexions pertinentes sur le monde

Le petit résumé qui essaye de ne pas trop spoiler :
Adam Ewing, Robert Frobisher, Luisa Rey, Timothy Cavendish, Sonmi 451, Zachry. 1849, 1931, 1973, 2012, 2144, XXIIIème siècle. Qu'ont en commun leurs histoires ? Rien. Tout. Car dans l'univers, à travers le temps, tout est lié d'une façon où d'une autre. Et c'est en allant à l'encontre du chemin qui semble nous être destiné, en étant nous, que nous forgeons le monde. Une goutte d'eau dans un océan de vies.

Bref je conseille ce film : aux personnes qui prendront plaisir à chercher, à guetter les liens entre les histoires, mais aussi ceux qui aiment l'action qui, malgré la longueur du film, s'arrête rarement.
Ceux qui auront un peu plus de mal : L'aspect quelque peu embrouillé et fouillis en rebutera sûrement plus d'un, ainsi que l'esthétique générale quelque fois un peu étrange.

En ce qui me concerne, je pense que sa singularité fait de Cloud Atlas un film à voir. Que l'on aime ou que l'on aime pas, il a un force étrange et inhabituelle qui me donne envie de le revoir, ne serait-ce que pour tenter une fois encore de relier les évènements en les connaissant, pour prendre conscience de l'ampleur du tout.
J'en reparlerais dans quelques mois après sa sortie en DVD et un second visionnage, à froid. De plus, le livre traînant depuis un moment déjà sur mes étagères, je le lirais sûrement un jour prochain.
J'en profite pour parler de la musique qui a été en ce qui me concerne une très agréable surprise :

Et pour ceux qui auraient déjà vu le film et loupé le générique, je conseille d'aller jeter un oeil ici ou .
Bon visionnage !

2 commentaires:

  1. Ce film est complexe, c'est ce qui fait que j'ai été également happé. En sus de ce que tu as dit, j'ai parfois mis un moment avant de voir que c'était Tom Hanks dans la peau de certains personnages (surtout un). Et puis, c'est un film très cosmopolite au niveau des genres, car on passe d'un univers à un autre, tous bien différents les uns des autres, ce qui empêche justement de s'ennuyer ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je n'avais pas vraiment fait attention et j'ai eu quelques révélations en faisant le lien x]
      Oui, c'est vrai que ce sont vraiment des genres très différents, c'est perturbant au départ, mais au final ça donne vraiment bien ; j'ai été impressionnée par la façon de gérer toutes les histoires en même temps. Pour avoir vu/lu pas mal de choses qui s'y essayaient, la plupart étaient beaucoup moins équilibrés sur ce point.

      Supprimer